Lapins libres

Nous gardons votre lapin en liberté pour que vous passiez des vacances tranquilles.

Catégorie : Portraits de lapins

Cracotte le Précieux

Cracotte est un lapin lion dans toutes les couleurs du gris et du fauve. Nous l’avions surnommé « le Barbu », mais il nous est vite apparu que cette barbe était postiche, typique des précieux du XVIIe siècle.

Beau et fier, Cracotte ne gambade pas, il conquiert. Partout chez lui, il saute du sofa au meuble bas, renifle, tape des pattes lorsqu’un intrus entre dans la pièce, et n’oublie pas de laisser quelques crottes sur son passage, preuve ultime que ce territoire est désormais sien. Il semble d’ailleurs respecter celui de Tochtli, puisqu’il y fraie avec circonspection, et décide finalement que cet intrus-là peut être toléré.

Cracotte est doux. Chaque matin, son poil se doit d’être coiffé – difficile de parader toutes moustaches de travers – ; même s’il résiste, il sait ce qu’il faut endurer pour être beau. Il est sociable, comme il sied à son rang, et a toujours bien une narine à tendre aux visiteurs. Quant aux autres lapins, que nenni : il les ignore et fait peu cas d’eux.

Un jour qu’il avait voulu étendre son royaume jusque dans le jardin, mais par temps de pluie, il s’est retrouvé détrempé et fort déconfit. Une serviette l’attendait pour le sécher, mais après s’être trouvé tout ébouriffé, il m’a fait promettre de ne pas prendre de photo de lui à ce moment-là, sous peine de me bouder durant tout son séjour.

Lulu la Magnifique

Lulu est une magnifique lapine lion. Notre lapin Tochtli lui voue d’ailleurs une admiration sans nom, que Lulu lui rend bien, puisqu’elle profite du moindre instant de distraction au jardin pour rentrer en trombe et poser son nez sur celui de Tochtli… à travers les barreaux.

Lulu défend sa cage comme la prunelle de ses yeux, et c’est avec beaucoup de patience qu’il faut la rassurer en lui faisant des caresses toutes douces. Dehors, elle aime se trouver près de nos pieds, mais dès qu’on se penche, c’est la débandade ! Une fois calmée, on peut la caresser, et c’est un long moment qu’il faut alors prendre…

Lulu mène en général une existence tranquille. Ses seuls moments de fureur sont déclenchés par le passage du chat, qu’elle semble haïr de toutes ses forces, tandis qu’elle supporte sans mot dire la présence de ses congénères. Elle tape alors des pattes puis se réfugie dans sa maison pour ne plus voir cette ignominie.

Dans le jardin, qu’elle découvre petit à petit, elle préfère la glycine et les magnolias.

Tochtli le Sacripant

Notre lapin Tochtli est affublé d’un nom aztèque qui signifie très simplement… « lapin ». Après le deuil de Caramel et Confetti et le « rabbit-napping » de Colorado par mes propres parents (si ce n’est pas malheureux), j’ai décidé que l’ère des noms en « C » était révolue mais, du même coup, j’en ai perdu mon inspiration. Le nom « Tochtli » m’a donc semblé un bon compromis, un mélange d’exotisme et de simplicité.

Tochtli est un lapin mi-lion mi-nain, né au sein d’une famille qui possédait deux lapins qu’ils pensaient être deux mâles… Tochtli est l’heureux résultat d’un malentendu, puisque sa maman était bien une femelle – quelle surprise ! -. Son papa étant très câlin, Tochtli lèche tout ce qu’il trouve, principalement le sol et, si nous nous trouvons à sa hauteur (donc à plat ventre), nos fronts.

Le fait d’avoir grandi en famille et non en batterie puis en animalerie en fait un lapin très serein, ingénu, absolument inconscient des dangers. Par contre, il répugne à sauter – un comble ! – sauf lorsqu’il poursuit une madame lapin ou qu’il se trouve dans le jardin. Il peut rester de longues minutes sur une marche d’escalier avant de se décider à en descendre.

Tochtli est un sacripant. Il connaît les règles de la maison sur le bout des griffes, mais fait toujours semblant d’oublier. Il prend alors un air étourdi, feint à l’extrême, et aventure une patte là où il ne peut pas… juste pour entendre la voix de son maître et le regarder en disant (on se comprend, hein) : « Ah bon, c’est à moi qu’on parle ? ». Son maître ou moi tapons alors du pied, et il s’ensuit un dialogue de pattes et de pieds où le dernier à frapper a gagné. Car Monsieur Tochtli, comme tous les lapins, a son petit caractère.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén